Le Comptoir des Huiles Rares
Suivez nous sur:
Inscrivez vous à notre Newsletter
Paiement sécurisé
Livraison rapide
En 3 à 5 jours
Offerte dès 70€ d'achat*
Contactez-nous
INFORMATIONS SERVICE CLIENT EDITO
Conditions générales de vente Contactez-nous ! Marseille, carrefour du négoce des Huiles Rares
* A destination de la France Métropolitaine Espace Pro Les huiles végétales, le meilleur soin pour la peau
  On parle de la Maison Payen Parrainez vos proches Les huiles végétales s'adressent-elles à tous les types de peaux?

Maison PAYEN 1730, marque Waterless

L’eau représente la matière première la plus précieuse de l’industrie cosmétiques ; à plus de 70%, elle peut composer jusqu’à 95% d’une crème, d’une lotion, d’un shampoing ou d’un gel douche. Avez-vous remarqué que généralement, la liste des ingrédients d’un cosmétique commence par le terme « aqua/water » ? Cette liste étant établie par ordre décroissant en fonction des concentrations, elle démontre son utilisation élevée dans la fabrication des produits de beauté.

Quantitativement et de par l’importance qu’elle revêt en formulation ou encore son rôle vis-à-vis de la physiologie de la peau, l’eau semble autant indispensable à la peau qu’à la composition d’un produit cosmétique.

Pourtant, la méthode « waterless » connaît un succès de plus en plus reconnu. Petit point sur les avantages de ce processus de fabrication à portéeécologique, qui vise à maximiser l’efficacité d’un produit par une plus forte concentration en actifs.

Comment l’eau hydrate-t-elle la peau ?

Constituant de base de la peau, l’eau est uningrédient indispensable sur le plan physiologique et se montre un allié vital duconfort cutané.

Pourtant,ce n’est pas l’application d’eauou sa présence dans un produit cosmétique qui hydrate directement votre peau. Passez vos mains sous le robinet et séchez-les : votre peau tiraille souvent et vous avez envie d’utiliser une crème pour retrouver votre confort cutané. Si vous laissez sécher vos mains à l’air libre, cette sensation est encore pire, surtout en hiver.

Elle l’est moins en été : la transpiration augmente et l’irrigation de la peau devient plus facile. C’est pour cette raison qu’il faut boire encore plus. Mais c’est bien l’eau que vous buvez qui est hydratante, et non celle avec laquelle vous vous lavez ! L’apport en eau à la peau se fait de l’intérieur et non par l’extérieur.

L’eau que vous buvez est puisée dans le derme via le sang. Elle se déplace ensuite vers la surface de la peau, qu’elle irrigue par des canaux appelés « aquaporines », d’où elle s’évapore 24h/24. La couche supérieure de l’épiderme freine ce processus naturel d’évaporation, retenant l’eau dans votre peau et ainsi votre bon taux d’hydratation. Ce phénomène d’évaporation se fait moins bien quand la barrière physiologique de la peau est altérée, rendant ainsi la peau sèche. Cette barrière est une sorte de ciment, composée de cellules agglomérées ensembles par des lipides.

Quand vous utilisez un produit cosmétique hydratant, vous ne faites pas rentrer de l’eau directement dans votre peau. Vous l’empêchez en fait d’en perdre, en restaurant votre barrière cutanée, grâce à l’apport de lipides contenus dans des actifs comme les huiles végétales, qui reconstituent votre ciment.


L’eau seule en application sur la peau n’est donc pas hydratante. C’est bien pour cette raison que les produits cosmétiques ont été inventés !

L’utilisation de l’eau dans la fabrication des cosmétiques :

L’eau utilisée dans un produit cosmétique possède avant tout un rôle de solvant :

En effet, elle facilite le mélange des actifs – souvent des corps gras – et permet ainsi de réduire les effets graisseux et luisants d’un produit, en lui procurant une application plus fraiche et plus agréable.

L’eau est aussi l’allié économique des industriels, puisqu’elle leur permet de fortes économies en diluant la quantité d’actifs dans les produits.  En effet, ces actifs sont généralement beaucoup plus chers que l’eau du robinet !

En utilisation cosmétique, elle doit être 100% naturelle, c’est-à-dire sans aucune bactérie, sans germes, sans métaux lourd ou sans calcaire, et elle doit toujours être du même standard qualité afin que votre crème préférée possède toujours la même formule.

On va donc produire une eau purifiée qui sera toujours de la même qualité.Le processus de purification de l’eau est loin d’être écologique : saviez-vous qu’il faut utiliser 4 litres d’eau du robinet pour produit un litre d’eau purifiée ?

Pourtant, mêmepure, l’eau ne peut être qualifiée de « bio », tout simplement parce qu’elle n’est pas cultivée selon les critères de l’agriculture biologique.

L’eau étant facile d’accès et bon marché dans les pays producteurs de cosmétiques, on peut comprendre que les industriels choisissent de l’utiliser en masse. Mais c’est sans compter une contrainte directement liée à l’utilisation d’eau dans les produits cosmétiques : vous le savez, l’eau est la base de la vie… et donc aussi la meilleure amie des bactéries !

C’est pour cela que les industriels sont obligés d’ajouter des conservateurs, afin d’empêcher la prolifération des bactéries dans les cosmétiques.

Vous pouvez toutefois trouver des produits qui contiennent de l’eau mais pas de conservateurs, notamment des « do it yourself » : une bonne alternative pour éviter les conservateurs, mais avec ses contraintes, comme la durée de vie du produit qui se compte souvent en jours, ou la nécessité de le conserver au réfrigérateur. 

Si c’est un peu compliqué pour vous, rassurez-vous, il existe des conservateurs naturels, comme le tocophérol, qui permettent d’utiliser de l’eau dans les cosmétiques et ce, sans nuire à la peau.


Alors, sommes-nous réellement plus belles grâce à l’eau ? 

Qu’est-ce que le waterless ?

Emprunts d’une conscience révélée écologique, les consommateurs encouragent à la disparation progressive de l’eau dans les formules cosmétiques. Car si « sans eau » dit sans conservateur, c’est aussi sans contenant plastique (pour les produits comme le shampoing solide), principal vecteur de pollution de l’eau mondiale et donc, moins lourd en termes de transport et de dégradation biotope.

En raison de son fort dosage dans un produit cosmétique, et de l’usage massif de contenants plastiques, cette utilisation de l’eau participe également à l’appauvrissement et à l’épuisement de ses ressources, ainsi qu'à l'accroissement des températures.

Le « waterless » est donc le résultat d’une constatation éthique et environnementale, qui pousse à asseoir l’eau comme un ennemi publique, et vise à réduire son utilisation dans le processus de fabrication de produits cosmétiques, voire à son élimination totale.

Le waterless, c’est également une philosophie de l’efficacité. Les consommateurs ne s’y trompent pas quand ils demandent aux industriels de bânir l’eau de leurs produits. Moins dilué, un cosmétique waterless est beaucoup plus dosé en actifs, et donc plus efficace, en plus d’être accessible à un bien meilleur rapport qualité-prix.

Maison Payen 1730, une marque waterless :

Notre Maison s’engage pour un monde durable, respectueux de la planète et du consommateur. Le « sans eau », en plus d’être écologique, s’intègre parfaitement à la tendance des produits épurés type « sans gluten » ou « sans lactose » et donc, sans conservateurs.

Désireux de préserver notre planète, nous pensons que les bonnes actions sont celles qui diminueront leur impact sur l’environnement, c’est pourquoi nous avons choisi de réduire notre taux en eau, en utilisant moins cette dernière dans la fabrication de nos produits.

Nos huiles et savons liquides, notamment notre Huile Bienveillante et nos futurs Elixirs sont « waterfree », c’est-à-dire qu’ils ne contiennent pas d’eau. Par conséquent, ils sont naturellementsuper concentrés en actifs : 100% de leur formule va directement à la santé de votre peau, sans aucune dilution. Vous pouvez ainsi appliquer une bien moindre quantité de produit à chaque application et votre produit vous dure longtemps.

Nos produits liquides bain, eux, sont fabriqués avec 2/3 de moins d’eau que la plupart des acteurs de l’industrie.


Vous aussi, adoptez le waterless Maison Payen 1730 !

 
Pensez à trier vos emballages !
Pour plus d'informations : www.consignesdetri.fr